Le passeport du chien

chien au bord d'un lac

 

 

Voyage avec son chien vers l’Union Européenne

 

Le Passeport européen

Si vous prévoyez de partir vers un autre pays de l’Union Européenne, mais également en Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse ou Vatican,  vous devrez avoir avec vous le passeport européen de votre animal. Si vous prévoyez de partir en Irlande, en Suède, à Malte ou au Royaume-Unis, la seule possession du passeport ne vous suffira pas. Il faudra également que votre chien ait subit un titrage d’anticorps.

Si vous voyagez de la France métropolitaine vers un département d’Outre-mer ou inversement, sans escale dans un pays de l’Union Européenne, vous n’aurez pas besoin de passeport européen pour votre animal.

 

Où se fournir un passeport européen pour son chien ?

Il n’y a que le vétérinaire de votre chien qui peut vous fournir un passeport.

 

Que trouve-t-on exactement dans ce passeport ?

Le passeport mentionne le nom et l’adresse du propriétaire ainsi qu’une description de l’animal.

Depuis le 1er janvier 2009, c’est le seul document officiel attestant de la vaccination antirabique. Le passeport prouve également que votre chien est bien identifié par puce électronique ou transpondeur (obligatoire si votre animal a été identifié après le 3 juillet 2011 ou s’il voyage vers l’Irlande, la Suède ou le Royaume-Unis) ou par tatouage lisible (accepté si l’identification est antérieure au 3 juillet 2011).

En ce qui concerne l’identification par puce électronique, il faut obligatoirement que le code alphanumérique soit le même que celui qui figure sur le passeport. De plus, la puce doit être conforme à la norme ISO 11784 ou à l’annexe A de la norme ISO 11785. Dans le cas contraire, vous devrez vous munir du matériel nécessaire à la lecture de la puce.

Si vous voyagez vers l’Irlande, le Royaume-Unis, la Suède ou la Finlande, votre chien devra recevoir un traitement contre les vers plats entre 24 et 120 heures avant l’entrée sur le territoire. Ce traitement devra être attesté sur le passeport par le vétérinaire.

Le passeport doit donc être soigneusement rempli par le vétérinaire avant votre départ en vacances.

Hormis le vaccin contre la rage, ou d’autres informations obligatoires comme citées ci-dessus,  le vétérinaire pourra également mentionner les autres vaccins reçus par votre animal, ainsi que des informations relatives aux antécédents médicaux.

 

Que risque-t-on si on voyage vers l’Union Européenne avec un animal qui n’a pas de passeport ?

Si lors d’un contrôle vous n’êtes pas en mesure de montrer le passeport de votre chien, ce dernier pourra être saisi et placé en quarantaine jusqu’à ce qu’il satisfasse aux exigences sanitaires. Il pourra également être renvoyé vers son pays d’origine. Dans un cas extrême, l’euthanasie de l’animal peut être pratiquée.

 

Voyage avec son chien hors de l’Union Européenne

 

Quel que soit le pays où vous souhaitez vous rendre avec votre chien, celui-ci devra :

  • Etre identifié (par puce électronique ou tatouage)
  • Disposer d’un certificat de vaccination contre la rage en cours de validité
  • Disposer d’un certificat international de bonne santé, établi par un vétérinaire au cours de la semaine précédant le départ

Selon votre destination, plusieurs choses pourront également vous être demandées : mise en quarantaine de votre animal, tests à réaliser, formulaires à remplir, etc. C’est pourquoi il est préférable de vous renseigner auprès de l’ambassade en France de votre pays de destination.

Lorsque vous aurez obtenu les informations nécessaires, vous devrez prendre rendez-vous avec un vétérinaire. Il pourra ainsi remplir les documents demandés par le pays de destination.

Si vous sortez de l’Union Européenne avec votre chien, il est conseillé de :

  • Tester l’efficacité du vaccin antirabique dans un laboratoire agréé
  • S’assurer que le carnet de vaccination de votre chien est à jour

 

Tous ces documents  remplis sont à transmettre pour validation à la direction départementale chargée de la protection des populations (DDPP)

 

Attention ! Si votre trajet n’est pas direct entre la France et la destination, vous devrez vous conformer à la réglementation de chaque pays traversé au cours du voyage.

 

Ajouter un commentaire